Methode : Getting Real

Vu sur simpleentrepreneur.com

Pour synthétiser, Getting Real c’est :

  1. Proposer moins de fonctionnalités : se concentrer seulement sur ce qui est important pour l’utilisateur et savoir lui dire non lorsqu’il le faut.
  2. S’autofinancer : être plus libre vis-à-vis d’investisseurs qui auront forcément des attentes bien précises. Cela oblige aussi à trouver des solutions pragmatiques qui doivent marcher tout de suite.
  3. Etre flexible : être capable de réagir positivement aux changements. Respecter dates et budget mais ne pas hésiter à repousser certaines fonctionnalités par manque de temps.
  4. Avoir un équipe réduite mais polyvalente : 3 personnes doivent pouvoir suffire dans la plupart des cas à lancer une première version d’un produit (mais il faut bien les choisir).
  5. Accepter pleinement les contraintes : oblige à être créatif.
  6. Ne pas se focaliser au début sur les détails : il y aura tout le temps nécessaire plus tard pour revenir dessus (d’autant plus que cela aura sûrement changé).
  7. Sortir une première version le plus tôt possible et la faire tester par les utilisateurs finaux : idéal pour obtenir un feedback pertinent et orienter le produit dans la bonne direction (celle des utilisateurs). Il faut travailler ensuite par itération pour le raffiner en ajoutant au fur et à mesure de nouvelles fonctionnalités.
  8. Travailler sans être interrompu : pour être plus productif et efficace, bloquer une partie de la journée pendant laquelle vous ne pourrez pas être dérangé (pas d’emails, de coups de téléphone, de messagerie instantanée, …)
  9. Ne plus faire de meetings : les meeting sont la plupart du temps contre productifs et il vaut mieux travailler à résoudre les problèmes en amont.
  10. Fêter chaque petite victoire : important pour la motivation.
  11. Commencer par mettre au point la maquette avant de coder : elle servira d’une part de spécification fonctionnelle, pourra être montré au client et permettra également de travailler tout de suite sur l’ergonomie du site et l’agencement de l’information.
  12. Designer d’abord les parties qui sont vraiment le coeur de la page : il faut délaisser les menus, en-têtes et autres éléments graphiques pour se focaliser sur ce qui est propre à chaque page. Le reste suivra.
  13. Ne pas faire d’interface d’administration : gagner du temps en incorporant des fonctionnalités d’administration directement dans l’interface utilisateur.
  14. Garder le code simple : écrire le moins de code possible et ne pas développer en pensant au futur. Il vaut mieux raffiner au fur et à mesure.
  15. Etre ouvert : permettre la création d’une communauté d’utilisateurs en ouvrant le produit grâce à une API et en communiquant au travers d’un blog.

Getting real integral method on line

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>