Portable soldering fumes extractor fan DIY (battery operated and USB rechargeable)

Here is a very simple fume extractor fan, to put an halt to apnea soldering.

Made of:

  • DC/DC buck boost converter (3€ on ebay)
  • USB battery pack 5€
  • scrapped fan
  • scrapped switch
  • scrapped potentiometer
  • Hammond prototype case (1€, same as my USB motion sensor)
  • nice labels
  • double side tape

Enough talk, a picture:

And in action, can suck up to 15cm at medium speed:

This “hack” took me 30min, and costs close to nothing, while some have been down to build a DC/DC converter for this!

Thing to add in the future:

  • active carbon filter for better filtering, but usable as is for small jobs: you don’t get fumes in your face anymore.
  • USB light for soldering in the dark

My favourite use: in the freezer/fridge, when you forgot to chill beers for an unexpeted party, it takes only 10min to have freezing beer instead of 1h. (remove the carbon filter first…)

Mes trouvailles du jour : 6 July 2016

  • A Parent’s Guide Chapter 5: Teaching Adolescents: from Twelve to Eighteen Years
    Ce qui est merveilleux avec le cerveau humain, c’est qu’on peut arriver à des conclusions diamétralement opposées sans aucune difficulté…

    "Teach your children that the prophets have condemned it as a sin throughout the ages and that they can choose not to do it."

    "The sin of masturbation occurs when a person stimulates his or her own sex organs for the purpose of sexual arousal. It is a perversion of the body’s passions. When we pervert these passions and intentionally use them for selfish, immoral purposes, we become carnal."

    "Your teenagers will also be tempted to have sexual relations with others before they are married."
    (Permalink)

Mes trouvailles du jour : 6 June 2016

  • Les secrets de Linky – les_secrets_de_linky.pdf
    Paye ton échec Linky sur toute la ligne. L’effacement de consommation ne sert à (presque rien), tu te fais moucharder sur ta conso privée et tout ça pour quoi au fait ? Ah oui, d’après l’article :
    "Avec ses suivis de consommation en quasi-temps réel, Linky permet d’ajuster en permanence l’achat
    et la vente d’électricité sur le marché de gros (European Power Exchange). Voilà sa véritable utilité."

    ——–
    Il a lu une récente étude de RTE (Réseau de transport d’électricité) qu’il résume ainsi : « Le grand risque, avec Linky, c’est qu’on n’arrive pas à faire beaucoup mieux que les compteurs "heures creuses/heures pleines" avant pas mal d’années ». Bref, « les gains économiques ne sont pas très élevés », euphémise-t-il.
    Linky n’a aucun intérêt pour le consommateur. La preuve en est fournie par l’expérimentation GreenLys justement. Durant quatre ans, ERDF et ses partenaires ont testé les « effacements » (baisse de fourniture à distance) sur des cobayes volontaires. Ils ont diminué le chauffage de 1° chez ceux-ci pendant une heure ou un quart d’heure, plusieurs fois par jour. Résultat : « Au moment du retour à la consigne de l’habitant, les radiateurs tournent à plein régime pour compenser la différence de température. L’appel de puissance du logement est alors 50 % plus élevé par rapport à un jour sans effacement. Ces mêmes radiateurs consomment aussi 40 à 60 % d’énergie supplémentaires dans les minutes qui suivent le changement d’instruction. Au total, ils utilisent autour de 95 % de l’énergie effacée dans les 24 heures après la fin de la procédure. » Ceci n’est pas un film des Monty Python, mais l’œuvre de nos ingénieurs.
    (Permalink)

Mes trouvailles du jour : 1 June 2016

  • La connerie ne se soigne (malheureusement) pas à coup de baffes… – David Manise : instructeur de survie
    "même si c’est assez satisfaisant de se donner l’impression toute puissante de faire de l’éducation populaire à coup de pains dans le museau…  ça ne marche pas."
    +1 Merci pour ce rappel évident, mais qui change du "un bon coup de pied au cul" ou "une bonne baffe" (comme si les 2 gestes pouvaient être "bons").

    "Déjà, prendre soin de nos gamins.  C’est con, je sais, mais en fait la plupart des connards qu’on croise et qui nous font chier aujourd’hui ont eux-même été élevés par des connards.  Ou abandonnés par des connards et élevés par d’autres."
    +2 L’adulte d’aujourd’hui était l’enfant d’hier et réciproquement.

    "Bref, les gamins ont besoin d’amour, de cohérence, de cadre bienveillant, et de limites posées clairement et régulièrement.  Et non, une baffe n’est pas qu’une limite.  Une baffe est une limite qui fait mal et qui fout la haine de soi-même et des autres.  Les enfants ont besoin de comprendre pourquoi on ne peut pas cogner sur qui on veut ou jeter ses poubelles n’importe où…  Ils ont besoin de la certitude que nous serons toujours bienveillant avec eux : pas complaisants, pas maltraitants.  Bienveillants. "
    +100 Merci, merci, merci.
    (Permalink)

Mes trouvailles du jour : 27 May 2016

  • Ces éleveurs de porcs qui se soucient d’écologie et de bien-être animal
    Un condamné à mort dont on s’occupe mieux, ça exonère du fait de le tuer à la fin ?

    "les animaux bénéficient d’un espace de 1,5 m² par tête (contre 0,7 m² en conventionnel)" : youhou ! incroyable ! mais dans tous les cas on te mange hein !

    "Aussi, j’attends 5 à 6 chaleurs avant d’inséminer une truie. De cette façon, elle est plus développée et plus résistante aux maladies. La mise bas se passe mieux, sans avoir besoin d’hormones. Plus la mise bas est courte, plus la truie se remet bien. Et les petits sont en meilleure santé." : moi aussi, je fais mes vidanges régulièrement et j’évite de faire tourner le moteur à plein régime si il est froid. Putain, on parle d’un être vivant et sentient comme si c’était de la mécanique…

    "La phase d’engraissement terminée, les cochons sont mis à mort dans le petit abattoir de Quintin" : c’est mignon, ça donnerait presque envie de se faire bouffer.

    Je ne comprends pas comment on peut associer "bien être animal" avec le fait de le tuer et le manger in fine.
    (Permalink)