Conclusion du G20

Retour sur le dernier G20. Oui vous savez, le sommet qui réunit les hommes politiques des pays qui représente 90% du PIB mondial. Du lourd, du très lourd…

Olivier Berruyer et plusieurs lecteurs ont traduit le communiqué final du G20 et le plan d’action.
Le résultat est téléchargeable sur son blog : http://www.les-crises.fr/communique-final-du-g20-2012

Voici quelques pépites morceaux de montagne contenus dans ce compte rendu ultra high level :

  • Les membres du G20 s’assureront que la production de pétrole suive la niveau de la demande du côté des pays producteurs

Alors là, c’est du super lourd. Oui parce qu’en 2012, ne toujours pas avoir compris que le pic pétrolier était passé (ou en plein dedans) et qu’il allait falloir s’organiser avec de moins en moins d’énergie fossile est tout simplement hallucinant. N’y a-t-il pas des conseillers ? Au moins un gars pour relire et éviter ce genre d’absurdité totale ? Pour rappel, le stock de pétrole, c’est comme une vessie (à usage unique), une fois que vous avez fini d’uriner, vous avez beau forcer, y a plus de pipi qui sort. C’est plus clair comme ça ? Le pétrole c’est pareil… Pour rappel, les humains consomment par leurs activités 84 millions de baril de pétrole… par jour, soit le modeste volume de 13,5 milliards de litre… par jour !

  • Nous continuerons de nous concentrer sur des mesures visant à accélérer le rythme de la reprise de l’emploi et de la réduction du chômage

Ça ne mange pas de pain de le dire, mais en pratique ça donne quoi ? Ah oui, c’est détaillé juste ensuite… Toujours du mega fat, 2000% des Apports Journaliers Recommandés.

  • Nous sommes fermement engagés à libéraliser le commerce et l’investissement, l’expansion des marchés et à résister au protectionnisme sous toutes ses formes, qui sont des conditions nécessaires pour la reprise économique mondiale soutenue, des emplois et le développement

Bon alors les gars, réunion au sommet ! Pour info, on a un chômage de masse qui explose, tous les indicateurs sont au rouge, mais clairement, je vous propose pour améliorer la situation de… continuer comme on fait depuis 30 ans ! Ça ne fonctionne clairement pas, on a gratté un max de libertés individuelles, on a rogné partout où on pouvait le droit du travail, on a bien précarisé les habitants, chacun est devenu un consommateur avant d’être un citoyen responsable, on a mis un système d’esclavagisme moderne via les pays émergents, on a bouffé toutes les ressources de la planète, … Mais ce n’est pas grave, de toutes les façons ne vous inquiétez pas, le marché s’auto-régule !

Allez, rendez-vous au prochain sommet !

Jancovici défend à tout prix le nucléaire

La dernière newsletter de Jean Marc Jancovici est impressionnante. D’un côté, elle a le mérite de rappeler que le PIB, la croissance et l’énergie ne font qu’un (ça ne fait jamais de mal comme piqûre de rappel).
De l’autre, on y découvre enfin le véritable visage de Jancovici qui ne se cache plus de défendre un nucléaire indéfendable. C’est incroyable qu’un cerveau aussi intelligent, un tel condensé de matière grise et de rationalité ne puisse plus imaginer le monde sans nucléaire, l’énergie si propre selon Jancovici.

Quelques extraits choisis de cette newsletter et de son site manicore.com :

en fermant les centrales existantes à 40 ans, […] le parti le plus attaché à la croissance aura mis en route une excellente garantie de récession aggravée
Si c’est Jancovici qui le dit alors attention, la récession va être là ! Fini les conférences où il prônait un retour aux années 60/70 en terme de consommation énergie / habitant.

cette “jurisprudence 40 ans” serait alors un bon moyen d’engendrer la plus formidable récession qui soit pendant les années qui suivent le mandat de Hollande
Pour ceux du fond qui n’ont pas suivi, on remet une couche : RE-CE-SSION ma bonne dame !

une “vieille” centrale n’est pas plus dangereuse qu’un “vieil” immeuble
Tu reprendras bien un ricard mon petit Janco ? Oui je t’amène les cahouètes, bouge pas. Non mais sérieux, c’est quoi cette analogie à 2 € ? Il va falloir combien de Fuck-U-Shima pour que des experts de ton genre cesse de défendre mordicus une technologie qui n’a pas sa place sur la planète ? D’ailleurs, que proposes-tu en cas de pépin ? Parce que des vieux immeubles qui ont eu des soucis, j’en connais.

cela signifie que la France aura rapidement de moins en moins d’énergie de manière contrainte, et comme l’énergie pilote l’économie, cela signifie la récession peu après (et donc des troubles bancaires, des problèmes de gestion des finances publiques, etc)
Ding, ding, ding, la fin du monde est là ! Repentissez-vous ! Pour les troubles bancaires, les banquiers se débrouillent finalement très bien sans souci énergétique pour se créer des milliers de milliards de problèmes. La France accepte bien de payer plus de 50 milliards chaque année, juste pour les intérêts de la dette, donc l’argent, on en a encore trop manifestement.

pour se passer de ces 1300 TWh carbonés, avoir 500 TWh d’électricité nucléaire en plus n’est probablement pas du luxe
Je te laisse seul responsable de cette affirmation, bien que j’eusse préférer que tu mettes toute ton énergie dans la réduction du besoin énergétique, plutôt que dans la défense du nucléaire

avec des éoliennes “vivant” 25 ans (elles sont données pour 20 en général)
Ah ! je retrouve enfin ta bonne foi caractéristique ! Donc les centrales nucléaires peuvent être poussés à 60 ans (voire plus) au lieu de 40 ans (#vieil-immeuble, #toussa), mais côté éoliennes, on ne pourra pas aller plus loin, évidement. Un simple rappel, si une éolienne a un souci non prévu, ça ne fout pas en l’air une région voire un pays complet sur 50 ans. Légère nuance…

Un remplacement progressif du nucléaire par de l’éolien stocké coûte donc environ 6 fois plus qu’avec du nucléaire à 60 ans, sans faire rien gagner sur les émissions de CO2 par ailleurs
Tu n’étais pas le premier à indiquer dans tes bouquins que l’indice CO2 était loin d’être le seul à prendre en compte ? Et le risque du nucléaire supprimé, c’est rien de gagné ? Et la fin de l’exploitation honteuse des mines d’uranium au Niger ? C’est rien non plus ?

Donc le nucléaire est certes hors de prix, mais les alternatives non carbonées sont bien plus chères, alors que nous allons probablement enchaîner des récessions.
Allez, leçon terminée, juste avant de partir, un seul mot à retenir : ce n’est pas une, mais des récessions qui vont arriver, alors n’oubliez pas ! sans nucléaire, ça sera encore pire !

 

On s’indigne chez les autres…

Je remercie les medias de s’indigner de éventuelles manoeuvre de Merkel qui organiserait un boycott de Hollande.

Eh oh les medias ? Et votre boycott à vous ?
J’entends pas parler de Mélenchon, de Joly, de Villepin, d’Arthaud, de Lepage, et des autres… Il y a d’autres candidats, qui ont également de bonnes idées et qui mériteraient un peu votre attention.

Merci la manipulation à grande échelle, le CSA quenouille dans son coin et le vote se résume encore une fois à la triangulaire UltraDroite-LePen / ExtremeDroite-Sarko / Droite-Hollande.

Un article de l’Acrimed qui résume bien la situation : http://www.acrimed.org/article3784.html

L’industrie du tabac décortiquée

Un article édifiant sur comment fonctionne l’industrie du tabac. À tous les fumeurs qui ne peuvent s’arrêter, regardez l’envers du décors et agissez !

Les conspirateurs du tabac

LE MONDE CULTURE ET IDEES | 25.02.12 | 14h16

D'anciens fumeurs ou ceux fumant moins de dix cigarettes par jour n'ont pas paru avoir plus de risques.

D’anciens fumeurs ou ceux fumant moins de dix cigarettes par jour n’ont pas paru avoir plus de risques.REUTERS/© Paul Yeung / Reuters

Stanford (Etats-Unis), envoyé spécial – Si vous souhaitez rester convaincu que l’on fume parce que c’est agréable et que c’est ainsi, tournez la page. Vous avez tout à perdre à lire ce qui suit. Mais peut-être avez-vous envie de savoir pourquoi les gens fument et pourquoi il leur est aussi difficile de s’arrêter. De savoir pourquoi autant d’entre eux devraient en mourir. Et de comprendre pourquoi tout cela nous semble aussi normal. Pour cela, il faut entrer
dans la salle des machines de la plus vaste entreprise d’ingénierie du
consentement jamais menée à bien. C’est un endroit compliqué. C’est un
enchevêtrement d’hommes et d’institutions devenus les rouages d’une
subtile mécanique, capable d’infiltrer la culture et la science, de subvertir la médecine et de corrompre en masse. Et, pour vous guider dans ce dédale, Robert Proctor est la personne qu’il vous faut.

Continue reading

En mémoire à ma RAM

Il n’y a pas si longtemps (1994 si je me souviens bien), je voulais mettre à jour la mémoire de mon PC. A cette époque, j’avais 4 Mo de RAM. Je voulais racheter 4 Mo pour doubler et être plus à l’aise. Je me souviens très bien que je scrutais les prix du Mo de RAM chaque semaine et qu’à l’époque, les 4 Mo coûtait 1000 Francs, soit la modique somme de 150 € (je fais abstraction de l’inflation).

Aujourd’hui, vu l’usage de ma RAM (cf screenshot ci-dessous), le même usage (plus de 3.2 Go de RAM pour les principaux programmes) en 1994 m’aurait coûté la modique somme de 800 000 F (soit une broutille de 121 800 €).

Lave vaisselle PROline dwp5012wa (domestic dishwasher) plus de chauffage

Après 4 ans, l’obsolescence programmée à frappée mon lave vaisselle, et comme j’aime mon confort mais ne veux pas dépenser 300€ pour en changer, je décide de l’ouvrir.

Comme si changer les capas de la carte mere de mon pc suffisait pas!

Le problème étant plus de chauffe.

Dans l’ordre:

  • Ouverture et vérification de la résistance de l’élément chauffant (28ohms pour 1800W)
  • La connectique (pas trop oxidée)
  • On enleve la carte éléctronique
  • Check du relais (bobine et contact)
  • Check de la diode de roue libre
  • Check du transistor MOS de commande = HS

Heureusement que j’avais ce genre de transistor en stock (merci le BipBip)

Un coup de fer à souder plus tard, et hop, un lave vaisselle reparti jusqu’à la prochaine pièce sous dimensionnée qui coute 0.006€, merci PROline, merci Darty, merci la Chine pour tout votre électroménager jetable!

(oublié de préciser que j’avais coupé la piste du buzzer piezo dès son achat, car sinon vous casses les oreilles au moindre appuis de boutons)

Carton rouge pour 01Net

C’est tout simplement hallucinant, 01Net prend ses visiteurs et les internautes en général pour des gros jambons !

Quand on voit cette page, sans aucune information de type “info-pub”, c’est déjà lamentable :
http://www.01net.com/operations/PcTuto/

Quand en plus, le premier point c’est “service gratuit” suivi juste après par “vie privée préservée à 100%”, on commence à s’inquiéter.

Et enfin, quand le dernier pargraphe revient sur le fait que les “tutos” sont sans danger pour votre PC, on se demande carrément quelle est la baleine qui se cache sous le gravier.

Cherry on the cake, “comment désinstaller le programme” : alors là, c’est un avertissement à peine déguisé comme quoi un bon gros adware va s’installer.

Pour plus d’infos, direction l’article de Malekal qui explique très bien le pourquoi du comment.
Bref, 01Net ne mérite aucune confiance…

Les API Google deviennent payantes

Aie !
http://www.clubic.com/internet/univers-google/google-maps/actualite-455222-google-maps-developpeurs-devront-payer-acces-api.html

Je ne comprends pas du tout la stratégie Google sur ce coup là.
Pour avoir utiliser nombre de leurs services sur de nombreux sites et portails développés, leur stratégie de passer en mode “limité” ou “payant” risque de les pénaliser au long terme.
Ou alors, ils sont sûrs de leur coup et sont persuadés que personne d’autres ne peut offrir des API ou des webservices de leur qualité.

En tant que développeur, je demanderai 2 ou 3 fois au client si il est bien sûr de vouloir utiliser une API Google qui risque ensuite d’être limitée ou payante. Ça crée un climat “d’insécurité” et qui rappelle à bon escient que rien n’est gratuit (sauf en apparence).

Aller, il est temps de booster les projets libre comme OpenStreetMap et se libérer de l’addiction aux services Google !

La modification des votes par les sondages

Un article très intéressant d’Owni sur les modifications qu’impliquent les sondages.

Que le citoyen soit hésitant ou bien déjà décidé, il recevra les
sondages comme un futur déjà écrit et ne pourra alors que s’interroger
sur ce qu’il peut faire pour garantir ou empêcher ce futur.


comment les citoyens ont-ils pu être conduits à concevoir la politique,
non plus comme une libre participation à un avenir commun, mais comme le
transfert de leur souveraineté à une ou plusieurs personnes
providentielles ?

Découvrir l’article complet : Les sondages écrivent notre futur politique